Dilma Rousseff promet plus de dépenses sociales au Brésil

, par L’Obs

Dilma Rousseff, la présidente brésilienne sous la menace d’une destitution, s’est engagée dimanche à augmenter les dépenses sociales, ajoutant que ses opposants tailleraient dans ces prestations si jamais elle était mise à l’écart.

Photo prise le 1er mai 2016/REUTERS/Paulo Whitaker ((c) Reuters)

Dilma Rousseff, la présidente brésilienne sous la menace d’une destitution, s’est engagée dimanche à augmenter les dépenses sociales, ajoutant que ses opposants tailleraient dans ces prestations si jamais elle était mise à l’écart.

S’exprimant à l’occasion d’un défilé du 1er mai à Sao Paulo, coeur industriel du pays, elle a déclaré que son éventuelle destitution ouvrirait la porte à un démantèlement d’une législation du travail qui protège des millions de salariés au sein de la première économie latino-américaine.

Lire la suite sur : L’Obs

Annonces