Déclaration du CRID sur la situation au Brésil

, par CRID

Alors que les Jeux Olympiques vont s’ouvrir dans quelques jours à Rio de Janeiro, le CRID et ses organisations membres déplorent le silence coupable de la communauté internationale, notamment de la France, face au coup d’État institutionnel en cours, à la répression des mouvements sociaux et au démantèlement méthodique des politiques sociales qui bénéficiaient aux plus pauvres.

Le gouvernement brésilien actuel est illégitime

Le gouvernement intérimaire actuel est supposé régler uniquement les affaires courantes. Or, il a totalement changé de politique, sans bénéficier de la légitimité des urnes, en allant jusqu’à nommer des ministres ayant perdu les dernières élections (comme José Serra par exemple).

Ce gouvernement est en outre exclusivement composé d’hommes, blancs et issus de l’oligarchie économique et politique brésilienne. Trois de ses ministres, Henrique Alves, ministre du tourisme, Romero Juca, ministre de la planification et Fabiano Silveira, ministre de la transparence, ont déjà été suspendus pour corruption. Et le traitement des hauts fonctionnaires a été augmenté alors que l’une des motivations prétendues du renversement de pouvoir était la « diminution de la dette de l’État ».

Lire la suite sur :CRID

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Autres Brésils a besoin de vous !

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS