Brésil : le Sénat décide de soumettre Rousseff à un procès en destitution

, par Libération

Le procès de la présidente, suspendue depuis mai et qui dénonce un « coup d’Etat », doit s’ouvrir le 25 août.


Le président du Tribunal suprême Ricardo Lewandowski lors du vote pour la tenue du procès de Dilma Rousseff le 9 août 2016 à Brasilia
Photo ANDRESSA ANHOLETE. AFP

Le Sénat brésilien s’est prononcé ce mercredi pour un procès en destitution de la présidente Dilma Rousseff qui pourrait conduire à sa sortie définitive peu après la fin des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro.

Après quelque 15 heures de débats, les sénateurs, qui votaient à la majorité simple, se sont déclarés mercredi à l’aube, par 59 voix contre 21, pour la tenue du procès de Dilma Rousseff, suspendue depuis le mois de mai sous l’accusation de maquillage des comptes publics.

La séance, dirigée par le président du Tribunal suprême Ricardo Lewandowski, avait débuté mardi à 09h45 heure locale. C’était l’avant-dernière étape d’un marathon politique entamé il y a plusieurs mois à Brasilia : après le vote d’une commission spéciale de sénateurs jeudi dernier, le Sénat s’est cette fois prononcé en séance plénière.

Les adversaires de la présidente de gauche du Brésil n’avaient besoin que de la majorité simple, sur 81 sénateurs, pour pousser vers la sortie Dilma Rousseff, la dauphine politique de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, principal artisan de l’attribution en 2009 des JO à Rio de Janeiro.

Voir en ligne : Liberation

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Autres Brésils a besoin de vous !

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS