Brésil : l’agroécologie pour sortir de la pauvreté

, par Victor Roux-Goeken

Dans l’Est du Brésil, l’association Esplar et le gouvernement misent depuis plus de dix ans sur l’agriculture bio et familiale pour sortir la population de la pauvreté. Une stratégie gagnante symbolisée en 2005 par l’implantation sur place de Veja, une marque française de tennis et accessoires équitables. Reportage dans la petite communauté de Riacho do Meio.


Les agriculteurs Palito et João Felix extraient du sirop de margousier, un pesticide naturel.

Riacho do Meio ne se trouve qu’à 3 heures de route de Fortaleza, la grande cité maritime de la province du Ceara. Mais sur la terre ocre de cette région semi-désertique, c’est l’idée même de la mer qui semble lointaine. Le village abrite 72 familles d’agriculteurs. Depuis une dizaine d’année, la communauté a vu ses conditions de vie s’améliorer. Symboles de ce changement ? Des citernes financées par le gouvernement ont été installées dans chaque foyer. Elles sont indispensables aux familles en cas de sécheresses, aussi longues que fréquentes dans le Sertão semi-aride.

Lire la suite sur Novethic

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°5 - Brésil en Mouvements

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS