Brésil : entre violence et surpopulation carcérale, les détenus se rebellent

, par RFI

Des détenus lors d’une mutinerie dans l’Etat de Parana, le 25 août 2014.
MARCELINO DUARTE / AFP

Au Brésil, alors que les Jeux olympiques battent leur plein, d’autres sujets brûlants n’ont pas disparu. La surpopulation carcérale est revenue dans l’actualité récemment, après une mutinerie dans l’Etat amazonien du Para.

Une mutinerie a pris fin, lundi 15 août, dans l’Etat amazonien du Para. Après 10 h de tension extrême, et deux agents pénitentiaires pris en otages, les détenus ont finalement négocié la reprise de la prison par les autorités. Ils dénonçaient la surpopulation dans les cellules.

Une telle mutinerie n’a rien d’extraordinaire au Brésil.Elles sont même fréquentes à cause de la violence qui règne à l’intérieur des prisons et la surpopulation. En effet, plus de 610 000 personnes sont enfermées en ce moment dans les prisons brésiliennes alors que la capacité d’accueil est largement inférieure (moins de la moitié).

Les conditions de vie des détenus sont terribles avec des cellules insalubres, surpeuplées, sans eau courante, où il faut parfois se battre pour avoir un peu de place pour dormir. Ces prisons sont d’ailleurs souvent contrôlées par des gangs de criminels.

Lire la suite sur : RFI

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°6 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS