Brésil : démission d’un troisième ministre dans le cadre de l’affaire Petrobras

, par Le Monde

Source : Henrique Alves, alors ministre du tourisme brésilien, discute avec le chef de cabinet du président, Eliseu Padilha (à gauche), le 7 juin à Braslia.UESLEI MARCELINO / REUTERS

Un troisième ministre du gouvernement par intérim brésilien de Michel Temer – au pouvoir depuis moins d’un mois – a démissionné jeudi 16 juin après avoir été accusé d’être impliqué dans le scandale de corruption Petrobras.

Le ministre du tourisme, Henrique Alves, est accusé d’avoir reçu 1,55 million de reais (près de 400 000 euros) de pots-de-vin de la part de Sergio Machado, ex-président de Transpetro, une filiale du géant public pétrolier.

Dans des déclarations rendues publiques mercredi, l’ancien dirigeant de Transpetro raconte, dans le cadre d’un accord passé avec la justice pour réduire sa peine, avoir donné des pots-de-vin à M. Temer lui-même et à plus d’une dizaine d’hommes politiques, dont le ministre du tourisme, forcé à démissionner, et l’actuel président du Sénat, Renan Calheiros.

Lire la suite sur : Le Monde

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°5 - Brésil en Mouvements

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS