Au Brésil, on a les médias à l’œil

, par Fragil

La télévision est encore le média le plus consommé par les Brésiliens. D’après la Recherche Brésilienne des Médias, 95 % des personnes la regardent régulièrement ; 74 % déclarent la regarder quotidiennement. La radio est le deuxième média utilisé, même si le web gagne du terrain. Télévisions et radios sont concentrées dans les mains de six grandes familles. Une hégémonie qui pousse à questionner la place des médias dans une démocratie qui vit au ralenti.

Au Brésil, Civita, Marinho, Frias, Saad, Abravael et Sirotsky sont des noms associés au pouvoir. Ces familles contrôleraient en cumulé 668 médias, dont 309 chaines de télévision et 308 stations de radio. L’analyse divulguée par l’Observatoire du Droit à la Communication surligne que pour avoir cet empire, certains groupes, notamment la Rede Globo (de la famille Marinho), défient même la législation. Le décret-loi Nº 236 du 28 février 1967, qui régularise l’action des stations de radiodiffusion, affirme en son 12e article qu’une même entreprise ne peut pas avoir plus de 10 stations de son et image sur le territoire. Rede Globo, toute seule, en avait 20 en 2005.

Lire la suite sur : Fragil

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Projection « Lute como uma menina » - 29/11/17

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS